Le multiculturalisme comme religion politique. Avec Mathieu Bock-Côté sur Radio Notre-Dame.


(0)
710 Vues
0 commentaire
20.04.2016

Le multiculturalisme serait l’alpha et l’oméga de la démocratie, le seul visage possible de la modernité. Mais comment en sommes nous arrivés là ? Comment des intellectuels ont imposé à la France et aux nations occidentales la notion d’ "identités particulières", et comment lui ont-ils retiré celle d’ "identité commune" ? Qu’est-ce qui se cache derrière le culte de la diversité ?
Pour Mathieu Bock-Côté, mai 1968 marque le début d’une révolution inventée par une gauche métamorphosée. Constatant l’effondrement du marxisme, elle a inventé l’égalitarisme identitaire. Critique de l’Occident, déconstruction des traditions, invention de l’antiracisme, telles ont été les étapes d’un redoutable projet : la confiscation de la démocratie par une minorité.
Mathieu Bock-Côté nous propose le décryptage lucide et sévère d’un autoritarisme qui ne dit pas son nom.

Le clivage doite-gauche, une hémiplégie morale ? Avec Arnaud Imatz sur Radio Sputnik.


(0)
429 Vues
0 commentaire
05.10.2016

Pour l'historien et politologue Arnaud Imatz, c'est aujourd'hui "le dissident politique qui incarne la nouvelle figure du barbare", car "celui-ci n'a pas droit de cité".
En effet, la politique française est ordonnée entre "la droite" et "la gauche", et gare à ceux qui choisiraient de se définir autrement !
Il est pourtant urgent d’en finir avec ce "mythe incapacitant", déjà remis en cause par l’opinion publique.

Protectionnisme ou libre-échange ? Avec Robert Clavijo à l'Université Réelle de Montpellier.


(0)
356 Vues
0 commentaire
24.09.2016

La querelle entre libre-échange et protectionnisme naît pratiquement avec le capitalisme. Mais l’histoire nous montre qu’il y a eu alternance de ces deux options.
Quels sont les enjeux sociaux derrière ce débat économique qui peut apparaître assez abstrait ?

La Suisse, la démocratie, le socialisme et la nation : David L'Epée répond aux questions de Dominique Bianchi.


(0)
560 Vues
0 commentaire
08.2016

Répondant aux nombreuses questions qui lui sont posées, David L'Epée revient sur les rapports entre démocratie et souveraineté, et analyse les arguments des anti-démocrates (notamment ceux issus du PS). Il constate la baisse d'influence des médias officiels, évoque le dévoiement du processus démocratique par l'argent, et appelle à réhabiliter un patriotisme humaniste, en défendant l'existence de frontières et d'Etats-nations sur des bases socialistes.
Dans un second temps, l'intellectuel neuchâtelois rappelle que le modèle démocratique suisse ne saurait s'exporter par la force et que la patrie doit toujours l'emporter sur l'idéologie. C'est tout le sens de la neutralité suisse, que le gouvernement viole hélas régulièrement (pendant la guerre froide et plus récemment dans l'affaire russo-ukrainienne). Il explique ensuite pourquoi la gauche a perdu le combat des idées, faute d'ouverture d'esprit et de tolérance : nous assistons bien à une reconfiguration du paysage politique, qui peut à terme constituter un espoir pour tous les peuples européens désireux de s'extraire des carcans de l'Union européenne (Brexit).
Enfin, David L'Epée rappelle la distinction à faire entre critique de l'islam et critique de l'immigration et dénonce la russophobie des élites européistes en leur opposant un rapprochement souhaitable avec l'Est. Il conclut en évoquant la faillite des média officiels et en rappelant l'importance du combat métapolitique.

Les forces politiques et le malaise identitaire français. Avec Laurent Bouvet pour Questions Publiques à Nantes.


(0)
429 Vues
0 commentaire
10.03.2015

La crise économique ne suffit pas à expliquer le malaise français. Face aux bouleversements de l’ordre du monde et aux difficultés du pays, la montée du populisme et du Front national témoigne d’une inquiétude identitaire et culturelle. Comment vivre ensemble malgré nos différences ?
Laurent Bouvet examine l’origine de cette angoisse et ses effets. En décortiquant les représentations, vraies ou fausses, que nos concitoyens se font de la mondialisation, de l’Europe, de l’immigration, de l’islam ou des élites, il montre comment des dimensions culturelles se mêlent étroitement aux conditions matérielles.
Rompant avec l’aveuglement et le conformisme, Laurent Bouvet propose des pistes pour combattre ce mal qui ronge la société française : l’insécurité culturelle.

Une intervention qui prend place dans le cycle de conférences organisé par la revue Place Publique, le Conseil de déloppement de Nantes Métropole et le CCO.

Le socialisme en question. Avec David L'Epée, Olivier François et Olivier Gnutti pour Initiatives culturelles au café du Pont-Neuf à Paris.


(0)
470 Vues
0 commentaire
21.05.2016

Les trois intervenants nous convient ici à débattre du socialisme :
 - David L’Épée ouvre la rencontre en présentant ce qui, sur le plan des valeurs, distingue la gauche et le socialisme et pourquoi il importe de clarifier le débat pour que les classes populaires puissent renouer avec un processus d’émancipation de type socialiste, le seul en rupture avec le système.
 - Olivier François, quant à lui, se penche sur une forme bien spécifique du socialisme, sa version libertaire. Il évoque le souvenir d’un anarchisme transversal, lorgnant volontiers du côté des pensées contre-révolutionnaires.
 - Enfin, Olivier Gnutti donne la place qui lui revient à la praxis en replaçant les conquêtes du socialisme de demain dans une perspective plus militante, se faisant ainsi la voix de l’Organisation Socialiste Révolutionnaire Européenne (OSRE).

Un événement co-organisé par les revues Eléments, Rébellion et l’association Initiatives culturelles.

Existe-t-il un socialisme opposé à la gauche ? Avec David L'Epée, Christian Brosio, Thibault Isabel et Bruno Saint-Ellier chez Arnaud Guyot-Jeannin sur Radio Courtoisie.


(0)
763 Vues
0 commentaire
09.02.2016

Savons-nous encore vraiment ce qu’était le socialisme ? Rien n’est moins sûr, à l’heure où l’imaginaire marchand colonise l’ensemble de la planète. La critique du capitalisme est passée aux oubliettes depuis le tournant social-démocrate de la présidence Mitterrand, en 1983, si bien que la gauche se résume désormais à l’aile réformiste du parti libéral. L’image qu’elle nous donne au XXe siècle ne ressemble en rien à ce qu’elle était cent ans plus tôt. Mais le problème est plus complexe qu’il n’y paraît.
Car la trahison de la gauche n’est pas seulement affaire de degrés en plus ou en moins dans la radicalité des réformes, comme tendent par exemple à le penser les derniers représentants du communisme français. La gauche s’est aussi éloignée du socialisme par les orientations générales de son discours. La question n’est pas à ce titre de savoir si elle est suffisamment à gauche, mais si elle est suffisamment socialiste ! Sa rupture idéologique avec les pionniers du mouvement concerne la nature même de ses revendications.

Émission du "Libre journal des enjeux actuels".

Le chavisme a-t-il un avenir en Amérique latine ? Avec Vincent Lapierre chez Emmanuel Ratier sur Radio Courtoisie.


(0)
401 Vues
0 commentaire
27.05.2015

Vincent Lapierre est un universitaire connu des français pour son travail de réinformation sur le Venezuela d'Hugo Chavez via la traduction en français de bon nombre des discours de celui qui incarnait la "Révolution bolivarienne".
Il revient donc dans cette émission sur les idées et la vision politique d'un homme qui correspondrait, selon nos catégories politiques, à un certain nationalisme de gauche.

Émission du "Libre journal de la résistance française".