L'individualisme récupéré par la gauche intellectuelle anti-libérale. Avec Alain Laurent à l'Institut Coppet.


(0)
455 Vues
0 commentaire
30.01.2012

Inconsidérément délaissée par les penseurs libéraux contemporains, la problématique de l’individu et de l’individualisme est désormais en France l’objet d’un investissement théorique spectaculaire de la part de la gauche intellectuelle antilibérale.
A ceux qui y persistent à soutenir la thèse voulant que l’individu ne soit qu’une "illusion" ou une pure "construction sociale" à… déconstruire s’opposent de plus en plus de nouveaux venus pour qui, sur les ruines d’un individualisme libéral prétendument dépassé, il importe de construire un nouvel individu(alisme) calé sur des "supports" sociaux, institutionnels et étatiques sans lesquels il serait impensable et impossible.
Alain Laurent, intellectuel libéral, s'emploie à déconstruire cette récupération-contrefaçon. Il rappele que le paradigme individualiste (tant sociologique et méthodologique que moral) bien compris constitue la base matricielle objective de la philosophie libérale.

Non au Traité Constitutionnel ! Avec Frédéric Lordon sur Radio Aligre.


(0)
467 Vues
0 commentaire
17.05.2005

La construction économique de l'Union Européenne et son devenir néo-libéral sont ici clairement exposés. Frédéric Lordon rappelle les grandes étapes qui mènent logiquement au Traité Constitutionnel, tout en rappelant qu'il est de notre devoir de s'y opposer.

La marchandisation de l'enseignement. Avec Nico Hirtt à Lyon.


(0)
519 Vues
0 commentaire
10.02.2012

Conférence donnée à l'invitation du Collectif Enseignant Contre la Réforme des Langues.

Mélancolie française. Avec Eric Zemmour et Guillaume Durand sur Radio Classique.


(0)
550 Vues
0 commentaire
03.03.2010

"Si vous n’êtes romain, soyez digne de l’être."
Pendant quinze siècles, ce vers de Corneille a porté l’ambition française : être reconnue comme l’héritière de Rome, de son Etat, de sa langue, de sa manière unique d’assimiler les étrangers – à la fois hautaine et égalitaire – et même de sa façon d’imposer la paix en Europe.
Eric Zemmour raconte cette obsession autour de laquelle s’est tissé le roman historique français. Philippe Auguste, Louis XIV, Napoléon, Clemenceau croient toucher au but. Mais à chaque fois un croc-en-jambe les fait chuter, tantôt la puissance anglo-saxonne – notre "Carthage" – ou bien la force allemande – notre meilleure élève. A chaque fois aussi, la France s’invente des raisons d’y croire à nouveau, que celles-ci s’appellent les colonies, De Gaulle ou l’Europe.
Sauf qu’aujourd’hui la mécanique impériale est cassée. Comme si nous vivions déjà à l’heure de la chute de l’Empire, submergés par de nouveaux "barbares"…

Laïcisme contre laïcité : l'apocalysme des millénarismes socialistes. Avec Philippe Nemo à l'Institut Turgot.


(0)
570 Vues
0 commentaire
10.02.2009

Philippe Nemo propose, dans son livre "Les deux républiques françaises", une relecture de l'histoire politique française depuis deux cents ans.
Son opposition entre deux conceptions antinomiques de la République et de la démocratie, soit la vision libérale de "1789" opposée à la vision jacobine et millénariste de "1793", se révèle d'une très grande efficacité pour comprendre la continuité des conflits idéologiques en France et réinterpréter un certain nombre d'événements politiques dont nous n'avons pas toujours perçu la nature des enjeux.
Philippe Nemo s'exprime ici en tant que penseur libéral sur sa conception des rapports entre République et laïcité, qui le conduit à faire le procès de la politique scolaire et universitaire française poursuivie avec une extraordinaire constance par tous les gouvernements républicains qui se sont succédés depuis le début du XXème siècle jusqu'à aujourd'hui.

Les années Poujade. Avec Thierry Bouclier sur Radio Courtoisie.


(0)
722 Vues
0 commentaire
31.01.2007

Thierry Bouclier est invité dans le Libre Journal de Serge de Beketch pour présenter son livre sorti en 2006 sur le militant politique Pierre Poujade.
Le Poujadisme est ce mouvement populaire de protection des entrepreneurs commerçants, qu'on décrit généralement comme la première révolte des classes moyennes. Il est au départ associé avec les communistes et sera par la suite la porte d'entrée en politique de Jean-Marie Le Pen.

Histoire des idées libérales en Europe. Avec Philippe Nemo interrogé par Jean-Gilles Malliarakis.


(0)
588 Vues
0 commentaire
06.04.2007

Le propos de cet entretien est d'étudier la tradition spécifiquement européenne du libéralisme.
Contrairement à une opinion répandue, le libéralisme n'est pas un phénomène essentiellement anglo-saxon. Il est représenté dans tous les grands pays d'Europe depuis l'aube des Temps modernes jusqu'au XXe siècle - France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Autriche, Espagne.
Dans tous ces pays, il jaillit de la souche commune de la civilisation européenne, à savoir la synthèse opérée au Moyen Age entre les traditions politiques et juridiques gréco-romaines et la morale judéo-chrétienne.
Il prend ensuite forme à la faveur d'un bouillonnement d'idées qui agite tout le continent de la Renaissance aux Lumières et au-delà.