La vraie actu de Michel Drac : S01E07.


(0)
81 Vues
0 commentaire
05.2018

L'analyste politique et prospectiviste Michel Drac nous propose un commentaire de l'actualité focalisé sur les tendances lourdes qui structurent l'équilibre précaire de nos sociétés et sur les éléments de rupture qui viennent le perturber.
Au menu du mois d'avril 2018 :
 - 0'00'00 : introduction
PREMIERE PARTIE
 - 0'01'10 : avril 2018 en 4 points clés
 - 0'03'15 : Union européenne : rien ne va plus
 - 0'29'30 : tendance Rimland
 - 0'36'00 : Syrie, le dernier acte
 - 0'45'42 : les frappes occidentales
 - 0'56'30 : la Turquie bientôt hors de l'OTAN ?
 - 1'02'50 : Macron dans le dur
 - 1'18'15 : en voilà les affaires !
 - 1'22'15 : le retour de la tension
DEUXIEME PARTIE
 - 1'25'50 : le point des 6 mois

Macron-Trump : entre coup de com' et coup de grâce. Avec Michel Drac sur TV Libertés.


(0)
73 Vues
0 commentaire
04.2018

Rencontre au somment entre Emmanuel Macron et Donald Trump : cette visite d'Etat se déroule dans un contexte explosif. Guerre en Syrie, guerre au Yémen, guerre économique et terrorisme : les crises se multiplient partout dans le monde et la propagande médiatique continue de batre son plein.
Sur chaque théâtre, une véritable partie d’échec se joue. Les alliances se font et se défont au gré des intérêts et avec le soutien des médias.
Qui tire son épingle du jeu, qui sont les grands perdants ? Où se situe la France dans tout ça ?

Émission "Samedi Politique", animée par Élise Blaise.

L'illusion du bloc bourgeois. Avec Stefano Palombarini au Centre Cournot.


(0)
65 Vues
0 commentaire
27.04.2017

La crise politique française entre dans sa phase la plus aiguë depuis plus de trente ans, avec l'éclatement des blocs sociaux traditionnels, de gauche et de droite. L’éloignement des partis "de gouvernement" des classes populaires semble inexorable; il laisse sur la touche, d’un côté, artisans, commerçants et petits entrepreneurs déçus par la timidité des réformes de la droite libérale et, de l’autre, ouvriers et employés hostiles à une unification de l'Europe des marchés à laquelle le parti socialiste reste attaché.
La présidence Hollande est de ce point de vue moins une anomalie que l'échec définitif des tentatives de concilier la base sociale de la gauche et la "modernisation" du "modèle français". Ce projet se prolonge désormais par la tentative d'édifier un "bloc bourgeois" fondé sur la poursuite des "réformes structurelles", destinées à dépasser le clivage droite/gauche par une nouvelle alliance entre classes moyennes et supérieures.
L'émergence, en réaction, d'un pôle "souverainiste", coexiste avec les tentatives de reconstruire les alliances de droite et gauche dans un paysage politique fragmenté.
L’avenir du "modèle français" dépend de l'issue d'une crise politique qui n'est donc pas liée à des querelles d'appareils et encore moins de personnes, mais à la difficulté de former un nouveau bloc dominant.
Elle est loin d'être terminée.

Une intervention qui prend place dans le séminaire "Une lecture macroéconomique de la crise politique française".

Dire la France, culture(s) et identités nationales (1981-1995). Avec Vincent Martigny et Eric Fottorino à la Librairie Mollat.


(0)
52 Vues
0 commentaire
17.03.2017

Depuis près d'une décennie, la controverse sur l'identité nationale déchire les familles politiques, divise le monde intellectuel et embrase la société française. La généalogie de cette obsession identitaire est peu connue. Elle est pourtant révélatrice d'une histoire oubliée, lorsque dans les années 1980, l'ambition politique de dire la France faisait rimer culture et identité nationale.
Comment la culture est-elle devenue à cette époque un enjeu majeur, jusqu'à constituer le socle du récit national ? Tirant un fil qui revisite les grandes heures de la politique culturelle sous François Mitterrand, remémore le combat contre l'anti-impérialisme américain, traverse les politiques du "droit à la différence" et leur remise en cause pour s'achever avec la bataille de l'exception culturelle en 1993, Vincent Martigny ressuscite l'atmosphère d'une décennie cruciale pour déchiffrer les querelles contemporaines de l'identité.

De qui et de quoi Macron est-il le nom dans ce monde chaotique ? Avec Michel Drac sur Radio Courtoisie.


(0)
112 Vues
0 commentaire
03.02.2018

Macron : un illusionniste. Son élection : un trompe-l'oeil. Sa politique : du théâtre. Sa méthode : communiquer sur des détails insignifiants pour faire perdre de vue le tableau d'ensemble.
Donc, afin que nous puissions voir Macron, Michel Drac va à l'essentiel en dévoilant les vrais enjeux du quinquennat.

Émission du "Libre journal des lycéens", animée par Pascal Lassalle.

Face à Macron, recomposition du clivage droite-gauche ? Avec Pierre-Yves Rougeyron et Thibault Isabel au Cercle d'Artagnan à Lille.


(0)
136 Vues
0 commentaire
26.03.2018

L'élection d'Emmanuel Macron nous a été présentée comme la fin des anciennes références politiques et des anciens clivages. Qu'en est-il réellement ?
Emmanuel Macron est-il le président "pragmatique" présenté par les médias ? Quelles visions du monde se cachent derrière ce phénomène politique majeur ?
Pour en débattre, le Cercle d'Artagnan reçoit Thibault Isabel, rédacteur en chef de la revue KRISIS, et Pierre-Yves Rougeyron, fondateur du Cercle Aristote et directeur de la revue Perspectives libres.

Comment peut-on être macroniste ? Avec Michel Drac pour le Cercle Rébellion à Toulouse.


(0)
140 Vues
0 commentaire
17.03.2018

Qui n'a pas un proche, un ancien camarade de classe ou un collègue ayant voté Macron ? Ce ne sont pas forcément des idiots, et si son électorat goûte peu à la soupe populaire, il ne s'agit pas non plus toujours de winners vérifiant le cours de la Bourse sur leur smartphone entre deux rails de cocaïne et un troussage de secrétaire (mâle ou femelle, parce que c'est notre projet).
Pourquoi ton oncle qui vient de prendre sa retraite après 40 ans de travail subalterne en entreprise a-t-il mis ce bulletin dans l'urne ? Et ta cousine étudiante en biologie ? Et ta bouchère qui le trouve beau et dynamique ? Nous vivons une époque de dissolution mais tout de même, comment peut-on être macroniste ?
Michel Drac, intervenant bien connu des médias alternatifs, auteur de nombreux ouvrages dont dernièrement Voir Macron, veut répondre à cette question. Il est de bon ton de psychanalyser les opinions dissidentes : tu n'es pas d'accord avec le pouvoir en place parce que tu avais de l'acné à l'adolescence. Cette fois, Michel Drac retourne l'accusation et se propose de sonder l'inconscient néolibéral pour mieux comprendre ce qui pousse des citoyens lambda à soutenir des politiques qui ne vont pas dans leur intérêt.

La vraie actu de Michel Drac : S01E04.


(0)
169 Vues
0 commentaire
03.2018

L'analyste politique et prospectiviste Michel Drac nous propose un commentaire de l'actualité focalisé sur les tendances lourdes qui structurent l'équilibre précaire de nos sociétés et sur les éléments de rupture qui viennent le perturber. Cette édition se concentre particulièrement sur l'économie.
Au menu du mois de février 2018 :
 - 0'00'00 : introduction
LA CONJONCTURE GLOBALE
 - 0'04'45 : un moment historique important
 - 0'05'50 : rappel sur la chronologie globale
 - 0'11'10 : en apparence, ça va bien
 - 0'21'10 : la catastrophe qui vient
 - 0'31'50 : la nature exacte du moment présent
 - 0'33'40 : la vraie situation de l'emploi
 - 0'38'00 : les signaux faibles
 - 0'42'40 : l'ampleur prévisible du retournement
 - 0'49'00 : la planète finance va-t-elle exploser ?
 - 0'51'50 : vers une énorme destruction d'emplois ?
 - 0'56'00 : l'articulation entre géopolitique et économie globale
 - 1'03'00 : la vraie nature de l'accord de Paris
 - 1'05'20 : prendre conscience de l'ampleur de la rupture potentielle
L'ÉCONOMIE POLITIQUE DES ETATS-UNIS
 - 1'06'00 : les Etats-Unis face à leur destin
 - 1'09'35 : il y a protectionnisme et protectionnisme
 - 1'11'50 : l'impuissance rend agressif
 - 1'15'30 : la disgrâce de Kushner
 - 1'18'15 : la relance version Trump
LA FRANCE D'EMMANUEL MACRON
 - 1'36'30 : la France en 2018
 - 1'38'20 : un pouvoir autiste
 - 1'46'30 : la France, une dictature ?
 - 1'57'40 : les "réformes"