Les enjeux de la guerre russo-ukrainienne. Avec Emmanuel Todd et Jacques Sapir à la Nouvelle Action Royaliste.


(0)
374 Vues
0 commentaire
15.03.2023

Le 12 janvier 2023, Le Figaro publiait un entretien accordé par Emmanuel Todd sous un titre alarmant : La troisième guerre mondiale a commencé. Les grands médias français ne firent pas écho aux thèses exprimées au cours de l'entretien, dont le texte fut pourtant repris et commenté dans le monde entier.
Sur les enjeux de la guerre en Ukraine, il était indispensable d'organiser un débat sans apriori ni passion. Economiste, spécialiste l'économie russe et des questions stratégiques, Jacques Sapir a accepté de confronter ses analyses à celles d'Emmanuel Todd, démographe et géopoliticien. La discussion porte sur les motifs de l'intervention russe en Ukraine, sur la situation militaire après un an de guerre et les issues qui peuvent être aujourd'hui envisagées.

 - 0'00'00 : Introduction
 - 0'01'52 : Jacques Sapir commente la tribune d'Emmanuel Todd
 - 0'19'51 : Réponse d'Emmanuel Todd
 - 0'47'48 : 3 scénarii de fin de conflit
 - 1'21'17 : Vision historique et anthropolique de la situation en Ukraine
 - 1'35'22 : Et la France dans tout ça ?
 - 1'46'52 : Questions du public

Qui est l'économiste Schumpeter ? Avec Jules Seyes pour le Cercle Aristote.


(0)
366 Vues
0 commentaire
16.01.2023

Joseph Schumpeter naît en 1883, la même année que Keynes et l'année de mort de Marx. Comme eux, il aura jusqu'à sa mort en 1950 une réputation d'économiste "hérétique", qui bouscule la pensée économique établie. Professeur à Harvard à partir des années 1930, il formera les économistes les plus brillants de l'après guerre.
Ce qui l'intéresse par-dessus tout, c'est l'évolution du système capitaliste : "il constitue, de par sa nature, un type ou une méthode de transformation économique, et non seulement il n'est jamais stationnaire mais il ne pourra jamais le devenir" écrit-il en 1942. Le moteur du système, c'est l’innovation et le progrès technique à travers le phénomène de "destruction créatrice".

Défaire le mythe de l'entrepreneur. Avec Anthony Galluzzo pour Lundi matin.


(0)
311 Vues
0 commentaire
02.2023

Elon Musk et Jeff Bezos aujourd'hui, Steve Jobs et Bill Gates hier, Thomas Edison et Andrew Carnegie un siècle plus tôt… De nombreuses célébrités entrepreneuriales peuplent nos imaginaires. Ces grands hommes seraient des créateurs partis de rien, des visionnaires capables d'imaginer des innovations révolutionnaires, des génies aux capacités hors du commun.
C'est cette mythologie que vient démolir Anthony Galluzzo dans son excellent Le Mythe de l'entrepreneur, défaire l'imaginaire de la Silicon Valley (Éditions Zones, 2023). Car ce que recouvre toujours la figure sympathique de l'entrepreneur, c’est la brutalité du monde de l'économie et l'antagonisme fondamental qui le traverse.

Où va l'argent des pauvres ? Avec Denis Colombi sur Fréquence Paris Plurielle.


(0)
312 Vues
0 commentaire
03.02.2021

Même s'ils en ont peu, les pauvres ont de l'argent. Cet argent est source de fantasmes : on l'imagine mal dépensé, mal utilisé, mal alloué. Pourtant, on s'interroge peu sur la manière dont ils le gèrent, ce qu'il devient et qui il enrichit.
Des émeutes du Nutella à la baisse des APL, en passant par le steak doré de Franck Ribéry, le travail de Denis Colombi déconstruit notre perception de la pauvreté et interroge notre rapport à la consommation : la place du luxe ou du superflu dans nos vies, les dépenses contraintes, la nécessité – ou non – des "petits plaisirs" que l'on s’octroie, ou encore l'influence du regard de l'autre sur nos achats.

Figures juridiques de la démocratie économique (suite). Avec Alain Supiot au Collège de France.


(0)
444 Vues
0 commentaire
2018

Est-il possible de faire de l'entreprise l'un des cadres de la démocratie économique ? Jusqu'à quel point les entreprises transnationales peuvent-elles exercer un pouvoir normatif susceptible de concurrencer celui des états ?
Alain Supiot analyse les conditions de la démocratisation de l'entreprise en cherchant d'abord à saisir juridiquement la notion d'entreprise, en analysant les difficultés de sa définition, en retraçant sa généalogie institutionnelle et en revisitant les théories dont elle a fait l'objet en droit social, pour ensuite traiter des conditions d'une démocratisation de l'entreprise, en analysant la tension normative dont elle est aujourd'hui l'objet et la dynamique de son autoréglementation.

Dettes publiques : les démocraties occidentales sont-elles face au mur de l'argent ? Avec Benjamin Lemoine au Dorothy.


(0)
296 Vues
0 commentaire
17.02.2022

La dette est devenue un outil de gouvernement de la démocratie. Si la crise sanitaire a ouvert une brèche dans les politiques qui lui sont liées, celle-ci risque vite de se refermer. Il est donc indispensable de s'armer pour bien argumenter face à ceux qui ne rêvent que de revenir à l'austérité.
Les institutions publiques de la dette et de la monnaie (Trésor et Banque centrale) opèrent aujourd'hui comme une usine à garantie de l'industrie financière privée. Mais émettre une dette qui puisse satisfaire l'appétit des investisseurs mondiaux n'est pas sans risque pour la démocratie et s'accompagne de contreparties sociales, économiques et politiques qui sont négociées, à l'ombre de la vie politique, sur les scènes marchandes d'attestation du crédit.
Le débat public se limite à une pédagogie rudimentaire : il faut payer la facture de la pandémie et, pour rembourser la dette, consentir à des sacrifices : travailler plus, augmenter les impôts sur la consommation (et non sur la fortune), renoncer à des services publics et des droits sociaux.
Pour les pouvoirs publics, il faut "cantonner" le potentiel subversif de cette crise sans précédent. Réduite à un événement exceptionnel et exogène au capitalisme financier, la pandémie serait une parenthèse circonscrite qu'il conviendrait de refermer au plus vite sans tirer aucune leçon structurelle, avant de "retourner à la normale" d'un marché qui sert de garde-fou aux États sociaux et discipline les peuples dépensiers.

Pierre-Yves Rougeyron : grand entretien pour le Cercle Aristote.


(0)
405 Vues
0 commentaire
02.2023

Dans ce grand entretien mené par Davy Rodriguez, Pierre-Yves Rougeyron revient sur l'actualité politique du mois de février de l'année 2023.
Une analyse où les actualités nationale et internationale sont passées au crible de l'intérêt français souverain.

- 0'00'00 : Introduction
- 0'03'02 : Les nouveaux livres du Cercle Aristote et nouvelle émission avec Laurent Ozon sur TVL
- 0'29'24 : Les prochaines conférences du Cercle
- 0'31'41 : Les prochaines émissions du Cercle
- 0'32'15 : Rejoignez-nous !
- 0'33'01 : Nouveau partenariat : Esthète
Actus Internationales
- 0'38'08 : Considérations sur la guerre de proxy Ukrainienne
- 0'45'40 : Le droit moral américain et la mentalité impériale
- 1'09'33 : Enterrement définitif des accords de Minsk
- 1'17'02 : La question de la corruption et la guerre des barbares
- 1'26'25 : La place de l'Europe dans l'histoire moderne
- 1'33'06 : Pause et remerciements
- 1'34'26 : Pervez Musharraf ou la tentative du Pakistan de s'émanciper
Actus Nationales
- 1'44'17 : Astérix & Obélix / Vaincre ou Mourir
- 2'06'53 : Bruno Le Maire : des chiffres et des Chiffres
- 2'18'26 : Les commissions au Sénat sur la crise du nucléaire civil français
- 2'31'12 : la balade de Edouard Philippe
- 2'42'43 : La réforme
- 2'51'03 : Michel Houellebecq chez les Bataves
- 2'54'39 : Pierre Palmade
Séance questions
- 2'56'18 : Seconde vague de remerciements
- 2'56'47 : Un avis sur le film de De Gaulle avec Lambert Wilson
- 3'04'55 : Boris Johnson, va-t-en guerre contre la Russie ?
- 3'13'02 : Comment empêcher le broyage des enfants par le système scolaire public ?

La chine toute puissante ? Avec Emmanuel Lincot sur Nota Bene.


(0)
394 Vues
0 commentaire
07.2021

Spécialiste d'histoire de la Chine contemporaine, particulièrement sous l'angle de l'étude du soft power chinois, Emmanuel Lincot brosse un portait complet de l' "empire du Milieu" qui nous permet de comprendre les enjeux auxquels sont confrontés ce pays.

 - 0'00'00 : Introduction
 - 0'01'04 : Remise en contexte : la Chine post 1945
 - 0'10'43 : La Chine et l'URSS, une relation ambigue
 - 0'23'03 : Le développement de la Chine sous un regime totalitaire
 - 0'38'53 : Les effets politico-économiques du covid-19 en Chine et dans le monde
 - 0'53'01 : Le Soft Power et le Sharp Power chinois
 - 1'11'55 : Le rapport de la Chine à son histoire
 - 1'16'16 : Les difficultés d'être sinologue dans ce contexte
 - 1'21'35 : Le rapport de la Chine aux objets
 - 1'30'25 : Le renfermement de la Chine, par rapport à qui ?
 - 1'31'39 : La diaspora chinoise et leur vision de la Chine
 - 1'35'11 : Connaître l'Histoire, est-ce vain ?
 - 1'39'05 : Le Maoïsme vu par les chinois d'aujourd'hui
 - 1'42'56 : Un néo-colonialisme chinois ?
 - 1'49'09 : La situation actuelle au Tibet
 - 1'52'32 : La natalité contrôlée en Chine
 - 1'55'49 : Une préoccupation écologique en Chine ?
 - 2'04'22 : Le futur de la Chine selon Emmanuel Lincot
 - 2'05'30 : Conclusion