Le devenir managérial de nos sociétés. Avec Thibault Le Texier sur France Culture.


(0)
180 Vues
0 commentaire
24.03.2016

C'est sous l'angle du management que nous devons comprendre les réformes récentes du travail en France. Et c'est le chercheur Thibault Le Texier qui vient nous parler de cette thématique après avoir signé aux éditions la découverte l'essai Le maniement des hommes : essai sur la rationalité managériale dans lequel il retrace l'évolution de la notion de management, du "management domestique" au management moderne, d'une logique de soin à une logique de contrôle.

Émission "La Grande table", animée par Caroline Broué et accompagné de Loïc Blondiaux.

L'euro et la crise financière. Avec Vincent Brousseau à Bruxelles.


(0)
158 Vues
0 commentaire
02.03.2019

Jusqu'à quand les peuples européens supporteront-ils le carcant monétaire de l'Euro ?
À l’inverse des pseudo-experts patentés (universitaires, atterrés, atterrants, hétérodoxes, intellectuels médiatiques, journalistes, ministres, politiciens, piliers de bistro, animateurs de diner en ville, etc.) Vincent Brousseau est à la fois un scientifique compétent, un technicien hautement qualifié, nanti de quelques années de pratique dans les instituations en charge de l'économie réelle, et un spécialiste aguerri des questions qu'il aborde dans cette conférence et qu'il éclaire donc de son expérience vécue "de l'intérieur" de la Banque Centrale Européenne.

Construire l'avenir : avant ou après l'effondrement ? Avec Serge Latouche pour Les Amis de la Terre à Liège.


(0)
153 Vues
0 commentaire
01.10.2014

Nous avons maintenant la quasi-certitude qu'un effondrement civilisationnel menaçant la survie même de l'humanité va se produire dans le courant du siècle. Comment y faire face, philosophiquement et politiquement, dans le respect de la démocratie et en évitant la perspective funeste mais –hélas– plausible d'un éco-fascisme ?
Alors que la "pédagogie des catastrophes" n'apporte pas les résultats escomptés, il nous faut trouver une autre stratégie pour que les êtres humains puissent enfin affronter la (dure) réalité et resserrer leurs rangs. Nous devont désormais partir du principe que l'effondrement est inévitable : faut-il alors l'attendre ou l'anticiper pour construire ensemble un avenir désirable ?

Le distributisme de G.K. Chesterton. Avec Philippe Maxence aux Journées Paysannes à Souvigny.


(0)
206 Vues
0 commentaire
16.02.2019

Journaliste et écrivain, rédacteur en chef du bi-mensuel catholique conservateur "L'Homme nouveau", Philippe Maxence est également l'un des meilleurs connaisseurs français de l'œuvre de Gilbert Keith Chesterton.
Ce penseur original et profondément iconoclaste a également produit une pensée économique tout à fait orignale : le "distributisme". Cette doctrine qui dépasse capitalisme et socialisme est aussi une critique de la technique. Philippe Maxence introduit à cette pensée peut-être plus actuelle que jamais, et alors que le public français ne la connaît que très peu.

Le marxisme (XIXe-XXe siecles). Avec Jean-Michel Dufays à la Haute Ecole Paul-Henri Spaak.


(0)
211 Vues
0 commentaire
2010

C'est peu avant la révolution de 1848 que Karl Marx, en rapport étroit avec la fermentation révolutionnaire de l'Europe d'alors, produisit les grandes lignes de ce vaste ensemble théorique qui devait ensuite porter le nom de marxisme. Ce corps de doctrine, inachevé, fut ensuite disséminé dans les interprétations diverses et variées qui en fut faites.
Jean-Michel Dufays, après nous avoir exposé la "conception du monde" développée par Marx dans son oeuvre, revient sur son héritage politique -parfois surprenant- qui aura marqué l'histoire du monde au XXe siècle.

"Il faut s'adapter" : sur un nouvel impératif politique. Avec Barbara Stiegler à la Librairie Mollat.


(0)
155 Vues
0 commentaire
05.03.2019

D'où vient ce sentiment diffus, de plus en plus oppressant et de mieux en mieux partagé, d'un retard généralisé, lui-même renforcé par l'injonction permanente à s'adapter au rythme des mutations d'un monde complexe ? Comment expliquer cette colonisation progressive du champ économique, social et politique par le lexique biologique de l'évolution ?
La généalogie de cet impératif nous conduit dans les années 1930 aux sources d'une pensée politique, puissante et structurée, qui propose un récit très articulé sur le retard de l'espèce humaine par rapport à son environnement et sur son avenir.
Elle a reçu le nom de "néolibéralisme" : néo car, contrairement à l'ancien qui comptait sur la libre régulation du marché pour stabiliser l'ordre des choses, le nouveau en appelle aux artifices de l'Etat (droit, éducation, protection sociale) afin de transformer l'espèce humaine et construire ainsi artificiellement le marché : une biopolitique en quelque sorte.
Il ne fait aucun doute pour Walter Lippmann, théoricien américain de ce nouveau libéralisme, que les masses sont rivées à la stabilité de l'état social (la stase, en termes biologiques), face aux flux qui les bousculent. Seul un gouvernement d'experts peut tracer la voie de l'évolution des sociétés engoncées dans le conservatisme des statuts.
Lippmann se heurte alors à John Dewey, grande figure du pragmatisme américain, qui, à partir d'un même constat, appelle à mobiliser l'intelligence collective des publics, à multiplier les initiatives démocratiques, à inventer par le bas l'avenir collectif.
Un débat sur une autre interprétation possible du sens de la vie et de ses évolutions au coeur duquel nous sommes plus que jamais.

Etat d'urgence, géopolitique, médias, Gilets Jaunes. Avec Bernard Stiegler sur ThinkerView.


(0)
134 Vues
0 commentaire
17.04.2019

Relations internationales, médias, guerre économique, Gilets Jaunes, changement climatique : nous visons une crise sans précédent qui nous oblige à agir. Reste donc à construire, inventer, bifurquer, bref, à produire de la raison face au délire d'un monde condamné.
Pour évoquer ces enjeux, nous retrouvons le philosophe Bernard Stiegler, ancien directeur général adjoint de l'INA et fondateur du collectif Ars industrialis, formé dans les rangs du Parti Communiste et tombé pour braquage à la fin des années 1970, qui s'impose aujourd'hui comme l'un des penseurs majeurs de la technique.
Une oeuvre exigeante à ambition anthropologique, sur laquelle nous pouvons nous appuyer afin de comprendre les temps qui sont les nôtres et "panser" le monde.

Gilets Jaunes, bilan et perspectives. Avec Francis Cousin pour le Collectif Guerre de Classe.


(0)
126 Vues
0 commentaire
04.2019

Tenter de faire croire que le prolétariat deviendrait fascisant lorsqu'il cesse de marcher dans les clous de l'organisation totalitaire du mensonge spectaculaire démocratique, c'est la dernière et piteuse mystification  mise en œuvre par la classe capitaliste pour tenter d'échapper à la grande correction sociale qui se prépare.
Retour avec Francis Cousin sur les dernières évolutions du mouvement des Gilets Jaunes, animé d'une rage insurrectionnelle qui ne s'est pas encore manifestée dans son essence radicale.