De la servitude volontaire. Avec Adrien Abauzit chez Islam&Info.


(0)
400 Vues
0 commentaire
27.07.2013

Adrien Abauzit nous entraîne dans les mécanismes de la ” servitude volontaire" et tente d'expliquer les mécanismes qui permettent au système de maintenir une autorité illégitime mais pourtant “consentie” par les masses.
Au delà de ces conceptions, il adresse une sévère critique à la dissidence française dite identitaire en démontrant la fausseté de leurs analyses.
Le thème de l’Islam en France est également abordé sans détour par l’auteur.

Déracinement et surmoi, chaînes de l'esclavage contemporain. Avec Adrien Abauzit au Cercle Jacques Bainville.


(0)
468 Vues
0 commentaire
23.11.2012

Une réflexion sur le règne de l'idéologie libérale-libertaire, ayant nécessaicerement besoin du déracinement des individus et de leur adoption d'une instance de censure à l'intéreur d'eux-même : c'est le totalitarisme marchand.

Sortir la France de la matrice. Avec Adrien Abauzit à l'Action Française.


(0)
338 Vues
0 commentaire
30.05.2013

Le conférencier s'attache d'abord a décrir le le cadre de la domination et comment celle-ci opère sur les individus.
Il constate ensuite l’émergence d’une "dissidence" et en trace les contours.
Enfin, Adrien Abauzit tente d’examiner les procédés par lesquels la dissidence pourrait finir par s'imposer et prendre le pouvoir.

Le Storytelling : la machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits. Avec Christian Salmon à la Bibliothèque municipale de Lyon.


(0)
494 Vues
0 commentaire
20.03.2008

Depuis qu'elle existe, l'humanité a su cultiver l'art de raconter des histoires, un art partout au coeur du lien social.
Mais depuis les années 1990, aux États-Unis puis en Europe, il a été investi par les logiques de la communication et du capitalisme triomphant, sous l'appellation anodine de storytelling : celui-ci est devenu une arme aux mains des "gourous" du marketing, du management et de la communication politique, pour mieux formater les esprits des consommateurs et des citoyens.
C'est cet incroyable hold-up sur l'imagination des humains que révèle Christian Salmon dans ce livre, au terme d'une longue enquête consacrée aux applications toujours plus nombreuses du storytelling : du marketing à la communication militaire, le raisonnement rationnel est mis de côté au profit d'une machine à raconter censée envoûter l'individu.

Quels retours du récit ? Avec Christian Salmon, Vincenzo Susca et Wajdi Mouawad au Théâtre des idées du Festival d'Avignon.


(0)
353 Vues
0 commentaire
20.07.2009

Face au hold-up sur l'imaginaire effectué par les machines à fabriquer des histoires mises en place par l'industrie culturelle ou les officines de communication politique, comment l'art de la représentation peut-il résister à ce nouvel ordre narratif, à l'heure où les frontières entre le réel et la fiction s'estompent ? Comment inventer des histoires et des contre-narrations libératrices face à cette nouvelle "arme de distraction massive" ?
Christian Salmon a mené une longue enquête les techniques de storytelling qui deviennent l'apanage des pouvoirs, comme l'illustre la multiplication aux États-Unis des pratiques narratives dans les domaines les plus divers, tels que le management, le marketing ou la communication politique.
Wajdi Mouawad, quant à lui, s'emploie à réactiver la faculté émancipatrice du récit dans son œuvre théâtrale, en construisant des fictions libératrices qui échappent à l'ordre du discours.
Enfin, le sociologue Vincenzo Susca a exploré la construction fictionnelle de l'ascension de Silvio Berlusconi au pouvoir, à la fois fable émancipatrice et récit manipulateur.
Un dialogue à trois voix pour comprendre comment l'art du récit peut échapper à cette volonté qu'ont certains pouvoirs de vouloir nous "raconter des histoires".

Conférence d'Alain Soral à Bordeaux.


(0)
432 Vues
0 commentaire
27.05.2011

La nécessité d'échapper aux catégories de la domination est d'abord rappelée: la figure de l'écrivain et de l'intellectuel, l'économisme, le fascisme et l'antisémitisme. Le judaïsme, dans sa composante actuelle, est ensuite traité en profondeur.