Georges Bernanos, temoin de notre temps. Avec Henri Guillemin au Club 44.


(0)
947 Vues
0 commentaire
04.11.1974

Henri Guillemin centre ici son exposé sur la trajectoire de l’écrivain Georges Bernanos.
Après une éducation religieuse, celui-ci porte un fort intérêt pour la politique et les idées de l’action française. Mais ses convictions et sa vocation le portent sur l’écriture.
La guerre de 14-18 constitue une horreur pour lui. Son découragement se poursuit en temps de paix puisque ses écrits sont refusés par les éditeurs. Mais la roue tourne : ses contacts avec l’action française et l’élaboration de "Sous le soleil de Satan" lui apportent le succès.
Les années 1932-1934 constituent des années noires, car Bernanos se trouve ruiné, infirme et se brouille définitivement avec l’action française. Il fuit à Palma de Majorque et fera ensuite son retour sur la scène littéraire grâce à l’appui de Mauriac.
Dans un premier temps, Bernanos cautionne l’insurrection de Franco puis, devant les exécutions sommaires et les injustices, il s’insurge. C'est également un période d'attaque virulente contre les clercs bienpensants.
Exilé au Brésil pendant la 2e Guerre Mondiale, il soutient de Gaulle et revient en France en 1945, méfiant devant le miracle de la libération française, en portant un jugement critique sur l’ensemble de ses compatriotes.
C'est alors qu'il quitte une troisième fois la France, chez qui il ne reviendra que pour des raisons médicales.

Devenir de Gaulle (1939-1943). Avec Jean-Luc Barré sur Canal Académie.


(0)
443 Vues
0 commentaire
16.05.2010

L'appel prononcé par le Général de Gaulle le 18 juin 1940, bien qu'imprimé dans notre conscience collective, eut pourtant à l’époque un retentissement bien moins important.
Aussi, la première question que nous pourrions nous poser est la suivante : quelle place occupait le colonel De Gaulle à la fin des années 30 ? Que représentait-il exactement au sein de l’armée mais aussi politiquement ? Quelles furent ses intentions et ses motivations en se rendant à Londres et quels furent les obstacles qu’il rencontra dans son ascension ? Et par la suite, comment ce soldat a-t-il acquis une légitimité avant d’entrer dans une légalité, la légalité internationale ? Comment devenir au fond De Gaulle ?

Emission "Un jour dans l’Histoire" conduite par Christophe Dickès.

Anecdotes d'histoire économique. Avec Jean-Marc Daniel sur BFM TV.


(0)
518 Vues
0 commentaire
2011

L'économiste Jean-Marc Daniel s'arrête sur plusieurs faits marquant de l'histoire économique.
Souvent drôles, parfois étonnants, ces moments sont toujours riches d'enseignements pour nous aujourd'hui.

Débat sur le Maréchal Pétain. Avec Henri Guillemin, Henri Amouroux et Maître Isorni sur la TSR.


(0)
1046 Vues
0 commentaire
1981

Le débat organisé fait suite à une longue série historique conduite par Henri Guillemin, relatant le climat des années 30 et l'arrivée au pouvoir du Maréchal Pétain.
L'interprétation de l'épisode de la collaboration et les intentions qu'Henri Guillemin prête aux acteurs historiques sont vivement critiquées par plusieurs des intervenants présents.

De Gaulle, par Henri Guillemin.


(0)
539 Vues
0 commentaire
1980

Portrait du Général Charles de Gaulle, personnage complexe et important.

La fin du couple franco-allemand. Avec Alain Favaletto au Cercle Aristote.


(0)
905 Vues
0 commentaire
21.10.2013

Depuis la fin de la 2e Guerre Mondiale et jusqu'aux années 90, l'Allemagne apparaissait à la France comme un partenaire fiable et honnête.
Le redressement économique du pays ces dernières années, aussi soudain qu'inattendu, allié à la crise de l'euro, réactualise en Allemagne l'idée flatteuse d'une supériorité de principe. L'intérêt exclusif du pays submerge les digues du partenariat européen.
Comment expliquer la fin du mal-nommé "couple franco-allemand" ?
En s'appuyant sur l'histoire de longue durée, Alain Favaletto nous permet de comprendre pourquoi l'Allemagne semble aujourd'hui faire cavalier seul au sein d'une Europe moribonde.

Fallait-il garder l'Algérie Française ? Avec Bernard Coll sur Méridien Zéro.


(0)
725 Vues
0 commentaire
18.03.2012

Commémorations du 19 mars 1962 obligent, Wilsdorf et Eugène Krampon interrogent l'Histoire et la mémoire de l'une des périodes les plus douloureuses de la France contemporaine.
Ils reçoivent pour cela Bernard Coll, secrétaire général de Jeune Pied-Noir.

Lajos Marton : itinéraire d'un national-révolutionnaire. Avec Lajos Marton sur Méridien Zéro.


(0)
368 Vues
0 commentaire
26.02.2012

Wilsdorf et Roger Jolly reçoivent Lajos Marton pour la sortie de son ouvrage autobiographique.
Et pour cause, Lajos Marton est connu en France pour avoir été l’un des trois hongrois ayant participé à l’attentat du Petit-Clamart, qui manqua de peu le 22 août 1962 d’ôter la vie au Général De Gaulle, alors président d’une France secouée par le drame de la guerre d’Algérie finissante. Pour cela, Lajos Marton sera condamné à mort.
Il nous livre le récit haut en couleurs de son existence mouvementée qui le mènera de l’insurrection de Budapest jusqu’au Tchad, toujours au service de son idéal et de ses principes. Un appel au courage, à l’insoumission et à la fidélité.