Crise de la société américaine, crise de la globalisation. Avec Emmanuel Todd à l'association Isegoria à Nantes.


(0)
557 Vues
1 commentaire
08.11.2016

Au cours d’une interview en 2002, le réalisateur franco-grec Costa-Gavras a déclaré que la société américaine, à l’image de ses films d’action, avait besoin d’ "un ennemi désigné". A l’occasion du débat du 26 septembre dernier, les deux candidats à la présidentielle américaine se sont accordés communément pour qualifier leur ennemi comme étant la globalisation.
La globalisation, dernière forme prise par la mondialisation, marquée par l’instantanéité des échanges et le néolibéralisme. Or, si la société américaine a su jouir des avantages de ce système, elle a dû faire face à des revers aux conséquences dramatiques et se voit aujourd’hui confrontée à la concurrence venue d’Asie. Ce n’est donc pas un hasard si aujourd’hui la globalisation concentre les critiques de bon nombre de citoyens américains. Beaucoup d’entre eux font de moins en moins confiance au multiculturalisme et se laissent tentés par le populisme.
L’historien, anthropologue et démographe Emmanuel Todd, après avoir publié en 2002 Après l’empire – Essai sur la décomposition du système américain, travaille actuellement sur les tensions au sein de la société américaine, et leurs liens avec la globalisation.

INTRODUCTION
00:00:00 : Discours introductif

PROPOS DE L'INTERVENANT
00:08:37 : Le traitement médiatique de ces campagnes est encore plus fou que ces campagnes elles-mêmes. La presse a lourdement fustigé Trump, son électorat.
00:10:47 : Cette élection n'est pas la confirmation du déclin, mais le début du renouveau. Cette élection sonnera la reprise en mais de l'Amérique par elle-même.
00:13:52 : Trump a rompu les tabous. Remise en cause par le candidat Républicain de la globalisation, et en priorité de la liberté des échanges et de circulation des hommes.
00:18:59 : La campagne Américaine a avant tout mis sur la table des sujets de première importance. La caricature faite de cette campagne occulte l'importance des débats sociaux, économiques.
00:21:03 : Les USA n'ont pas toujours été libre échangistes. Mise en relief de l'histoire politique extérieure des Etats-Unis.
00:27:21 : Les USA face aux premiers défis majeurs de leur histoire. L'histoire (courte) des USA n'est faite que de succès. La baisse des revenue est un bouleversement.
00:31:38 : Le levier éducatif comme moyen de développement de patriotisme. La diffusion d'une éducation universelle et homogène a développé un sentiment national, avant de devenir plus disparate et créer un creux entre les classes.
00:42:37 : Le monde anglo-saxons assume-t-il ses créations idéologiques ? Après un siècle de domination, le monde aglo-saxon lui-même semble renier ses convictions.

QUESTIONS/REPONSES
00:53:09 : La vie politique Américaine s'européanise-t-elle ?
00:57:48 : L'exécutif fait-il face à une crise de sa légitimité ?
01:05:33 : Quel bilan pour l'administration Obama ?
01:11:50 : Quelles forces pour la campagnes de Clinton ?
01:28:18 : Trump, à l'épreuve de cette campagne, ne lance-t-il pas un réel défi démocratique à son pays ?
01:38:50 : Emmanuel Trump ?
01:39:19 : Quelles solutions avec la présidence Trump ? Comment peut-il gouverner sans son parti ?
01:46:18 : Le vote des classes inférieures discrédite-il un choix démocratique ?

Le projet d'ethnocide des peuples européens. Avec Guillaume Faye à Nice.


(0)
1224 Vues
0 commentaire
13.05.2016

Un génocide est l’anéantissement physique d’un peuple par la violence. Un ethnocide est la destruction d’un peuple par des procédés non sanglants et plus longs : submersion migratoire progressive, destruction de l’identité culturelle et de la mémoire historique, mesures de répression, de spoliation et de relégation des autochtones.
La "crise des migrants" qui suit 40 ans de colonisation de peuplement massive en Europe de l’Ouest, l’islamisation de la société parallèle au terrorisme islamique, les politiques de préférence étrangère, l’effondrement du niveau de l’Education Nationale avec l’abolition des enseignements historiques et identitaires, le laxisme judiciaire synonyme d’une explosion de la criminalité, les politiques fiscales anti-familiales, ne sont pas la conséquence d’une déliquescence, d’une faiblesse, d’une démission de l’Etat et des élites. C’est l’inverse. Il s’agit d’un projet, d’une action volontaire de la part de minorités actives au sein des Etats européens (surtout l’Etat français) et des institutions de Bruxelles ; le but raciste est la disparition démographique et culturelle des peuples européens au cours du XXIe siècle. La collaboration avec l’islam invasif est manifeste.
Qui sont les auteurs, les inspirateurs et les complices de ce projet d’ethnocide des peuples européens ?

Une conférence organisée par l’association Le Castellaras.

Zemmour revisité. Avec Martin Peltier sur Radio Courtoisie.


(0)
726 Vues
0 commentaire
08.01.2015

La France n'en a que pour Zemmour.
C'est la Zemmour Mania : Les Français s'arrachent le livre du chroniqueur vedette du Figaro et de RTL, Le suicide français. Ils se pressent en rangs serrés à ses conférences.
C'est le Zemmour Bashing : Le premier secrétaire du PS dénonce la "zemmourisation de la société". Le vert Noël Mamère écrit une dénonciation Contre Zemmour.
Alors ? Zemmour est-il le messie d'une France déboussolée ou un diable d'extrême-droite ? Qui est vraiment Eric Zemmour, que dit-il, que veut-il ?

Que faire quand on n'est ni Lénine, ni Cohn-Bendit ? Avec Jean Bricmont chez les Amis du Monde diplomatique à Montpellier.


(0)
949 Vues
0 commentaire
08.04.2010

L’intellectuel belge, proche de Noam Chomsky, nous brosse un panorama idéologique de l’histoire de la gauche et du socialisme.
Il fustige en particulier la "gauche des valeurs" et évoque quelques rares pistes pour agir "quand on n’est ni Lénine ni Cohn-Bendit".
En deuxième partie, Jean Bricmont s'adonne au jeu des questions-réponses, ce qui permet d'aborder d'autres thématiques : le débat autour de la décroissance, de la démographie ou de la technologie, la question anarchiste, le Parti de Gauche, les différences entre la souveraineté et le nationalisme, la socialisation des moyens de production et le déclin intellectuel de l'occident.

Le déclin de la France. Avec Dominique Venner, Pierre de Meuse et Philippe Conrad chez Bernard Lugan sur Radio Courtoisie.


(0)
680 Vues
0 commentaire
04.02.2004

On emploie souvent le mot de "crise" pour décrire notre temps. Pourrait-on aller jusqu'à parler de "déclin" ou de "décadence" ?
En traçant quelques parallèles avec notre histoire nationale (Guerre de Cent Ans, Guerres de religion) et en s'appuyant sur une enquête menée auprès de plusieurs intellectuels de qualité (Marcel Gauchet, Jean-Paul Bled, etc), les invités de l'émission s'emploient à qualifier correctement les temps qui sont les nôtres.
L'aube n'est-elle jamais si proche qu'au plus noir de la nuit ?

L'anti-France est au pouvoir ! Avec Adrien Abauzit sur Independenza webtv.


(0)
693 Vues
0 commentaire
15.12.2015

Les élections régionales de 2015 n'ont finalement donné aucune région au Front National.
Adrien Abauzit, avocat et conférencier, revient sur l'état des forces politiques françaises et délivre ses pronostics pour les années à venir.

Le suicide français. Avec Eric Zemmour chez Jean-Marie Le Méné sur Radio Courtoisie.


(0)
1767 Vues
0 commentaire
10.10.2014

Attention, cette émission est un poisson volant du "PAF" : pour la première fois dans sa tournée des radios et télévisions qui suivent la parution de son dernier livre Le suicide Français, Eric Zemmour est accueilli sans haine, sans insultes et sans devoir faire face à des accusation d’antisémitisme ou de fascisme plus ou moins rampant !
Nous obtenons donc une émission intéressante, où l'invité parvient à finir la quasi-totalité de ses phrases, à développer sa pensée, sa vision de l’évolution de la société française et sa tristesse devant son –inéluctable ?– déclin.
Un grand moment de radio, de discussion courtoise et d’érudition historique.

La France en voie de disparition. Avec Marie-France Garaud sur France Culture.


(0)
574 Vues
0 commentaire
20.08.2015

Trop peu de personnes ne s’en sont pas rendu compte: la France en tant que telle n’existe plus.
Ex-députée européenne, ancienne conseillère de Jacques Chirac et Valery Giscard d’Estaing, candidate à l’élection présidentielle de 1981, Marie-France Garaud nous livre son analyse sur le cas français.