La question post-coloniale : une analyse géopolitique. Avec Yves Lacoste à la Librairie Mollat.


(0)
1456 Vues
0 commentaire
09.09.2010

La forte présence en France de ressortissants d'anciennes colonies est le principal paradoxe de ce que l'on appelle désormais la question post-coloniale. Dans le cas de l'Algérie en particulier, on aurait pu penser que les combattants d'une longue et douloureuse guerre d'indépendance ne voudraient plus avoir de liens avec l'ancienne métropole. Or de nombreux patriotes sont venus, après 1962, rejoindre de ce côté-ci de la Méditerranée des Algériens déjà installés pour des raisons économiques et qui n'entendaient pas rentrer chez eux. Les uns et les autres sont devenus majoritaires dans les "grands ensembles" qui avaient été bâtis pour des Français à la périphérie des villes au cours des années 1960 et 1970.
Depuis trente ans, ces "grands ensembles" ou ces "cités" sont le lieu d'émeutes déclenchées par des "jeunes" d'origine immigrée victimes de discriminations et du chômage. Souvent ces "jeunes" ne savent ni ne comprennent pourquoi ils sont nés en France et pourquoi leurs pères et leurs grands-pères se sont établis dans un pays qu'ils avaient âprement combattu. Leur sentiment de déracinement se double d'une fréquente ignorance des circonstances dans lesquelles leur patrie a autrefois été conquise et mise sous tutelle. Ils ne connaissent pas toujours non plus les débats et les conflits qui ont pu diviser les mouvements pour l'indépendance.
Afin d'éclairer la lanterne des ex-colonisés comme des ex-colonisateurs et de clarifier cette très complexe question post-coloniale, Yves Lacoste propose une analyse géopolitique et un récit historique. Analyse géopolitique pour décrire les rivalités de pouvoir qui ont facilité les entreprises européennes (notamment la traite des esclaves), récit historique pour comprendre le déroulement des conquêtes puis des luttes de libération.
Cette démarche se veut une contribution à l'apaisement des malentendus, des ressentiments, des rancœurs.

Réalité et problèmes de l'Orient arabe contemporain. Avec Henry Laurens à Aubervilliers.


(0)
1015 Vues
0 commentaire
10.05.2010

Le professeur Henry Laurens nous dresse un tableau de l'état actuel du monde arabe oriental.
Il nous fait comprendre en quoi la problèmatique moderne de constitution d'états de droit, couplée à la séquence de la colonisation, continue de modeler cette aire culturelle.

Dien Bien Phu avant Dien Bien Phu. Avec Pierre Pélissier sur Canal Académie.


(0)
1278 Vues
0 commentaire
2005

La défaite de Dien Bien Phu a été largement commentée dans les médias. En revanche, la période précédent la fameuse bataille reste inconnue alors qu’elle explique le désastre militaire. Pierre Pélissier revient sur cette époque où se mêlent indécisions politiques et malentendus militaires.

Histoire de l'Afrique du Sud, par Bernard Lugan.


(0)
1191 Vues
0 commentaire
2010

La longue durée montre que l'Afrique du Sud n'est pas LA « Nation arc-en-ciel » dans laquelle les déterminismes raciaux auraient disparu, mais l'assemblage artificiel de plusieurs peuples, aux intérêts souvent contradictoires, réunis par le colonisateur britannique à la suite de nombreuses guerres. Loin de la vision idyllique présentée par les médias, la réalité sud-africaine est tragique : près de deux décennies après l'accession au pouvoir d'une « majorité noire », l'Afrique du Sud cesse en effet peu à peu d'être une excroissance de l'Europe à l'extrémité australe du continent africain pour devenir un État du « tiers-monde ».

La place de l'Islam et des musulmans en France. Débat entre Alain Soral et Abdelaziz Chaambi sur OummaTV.


(1)
1032 Vues
0 commentaire
03.2012

Un débat agité entre l’essayiste Alain Soral et Abdelaziz Chaambi, président de la Coordination contre le Racisme et l'Islamophobie (CRI).

1871-1914 : l'autre Avant-Guerre. Avec Henri Guillemin sur la RTS.


(0)
2044 Vues
0 commentaire
1972

Remonter aux sources de la Grande Guerre, pour Henri Guillemin, c'est faire l'inventaire de la naissance de la IIIe République. De Sedan à août 1914, l'historien se confronte aux faux-semblants d'une France coloniale et bourgeoise.

Les sociétés de chasseurs-cueilleurs. Avec Alain Testart à la Cité des sciences.


(0)
4032 Vues
0 commentaire
01.12.2011

On appelle "chasseurs-cueilleurs" les peuples qui tirent leur subsistance exclusivement de ressources sauvages, par le moyen de la chasse, de la cueillette, de la pêche ou du ramassage de coquillages. C’était, avant la colonisation, le cas de nombreux peuples, les Aborigènes australiens, les San (anciennement appelés Bochimans), les Pygmées, les Inuit, etc. Par delà leur diversité culturelle, l’anthropologie sociale cherche quels sont les points communs de leurs sociétés. Quels types de structure économique ? Quelles formes d’organisation sociale ? Quelles religions ?

La race des seigneurs. Débat entre Alain de Benoist, Jean-Luc Domenach et Pierre-André Taguieff chez Michel Polac sur M6.


(0)
1933 Vues
0 commentaire
1988

Un échange sur le racisme et les diverses formes que peuvent revêtir cette idéologie.
Emission "Libre et change".