Les origines et l'apogée de l'alliance franco-ottomane. Avec Gilles Veinstein au Collège de France.


(0)
1001 Vues
0 commentaire
25.03.2010

L'alliance franco-ottomane passée entre François Ier et Soliman le Magnifique, contre les visées impériales de Charles Quint, est un des retournements classiques d'alliance dont l'histoire à le secret.
Mais un bon nombre de mythes entourent encore cet épisode historique.
Gilles Veinstein s'attache ainsi à le replacer dans son contexte et à en rendre toute la complexité et la richesse.

La recherche du Paradis. Avec Jean Delumeau au Collège de France.


(0)
656 Vues
0 commentaire
08.03.2012

Jean Delumeau nous invite à entrer dans la grande histoire de la représentation du paradis, au travers des différents âges du christianisme en Europe.
En effet, les artistes et les théologiens se sont souvent interrogés sur la manière de représentater ce lieu. D'ailleurs : le paradis est-il un lieu ? Peut-on le situer ?
Cette intervention nous questionne également sur la généalogie de nos croyances, et sur les rapports qu'elles entretiennent avec les conceptions philosophique et scientifique de leurs temps.

La conférence est introduite par Carlo Ossola.

Présentation générale de l'oeuvre d'Ernest Renan. Avec Henry Laurens au Collège de France.


(0)
579 Vues
0 commentaire
11.10.2012

Henry Laurens nous peint un tableau général de la vie et de la production intellectuelle d'Ernest Renan.
Un retour nécessaire sur l'un des intellectuels les plus importants de la deuxième moitiée du XIXe siècle.

Ernst Jünger et l'écriture de la guerre. Avec Julien Hervier au Collège de France.


(0)
1032 Vues
0 commentaire
11.02.2014

Julien Hervier nous conduit sur le chemin de celui qui aura su écrire la guerre.
En raison de sa longue expérience au front durant la guerre de 14, et de sa prose exceptionnelle, le témoignage d'Ernt Jünger reste à ce jour indépassable.
Un monument de la littérature à (re)découvrir.

Si Marx et Freud n'avaient jamais vécu. Avec Jon Elster au Collège de France.


(0)
642 Vues
0 commentaire
28.06.2011

En France, l’approche contrefactuelle ("What If History") prête à sourire. Ignorée par les historiens professionnels, elle est assimilée à un genre littéraire "mineur" : l’uchronie.
Elle a pourtant donné lieu depuis les années 1990, dans le monde universitaire anglo-saxon, à un domaine de recherche à part entière, avec ses débats épistémologiques et ses colloques internationaux.
Est ici présenté la démarche contrefactuelle visant à imaginer ce qu'aurait été l'histoire sans Marx et sans Freud.
Cette approche permet ainsi de questionner de manière originale les problèmes de la causalité, du rôle de l’imagination, de l’écriture et des usages politiques de l’histoire.

La conférence est délivrée dans le cadre du séminaire "Usages et enjeux du raisonnement contrefactuel en histoire et dans les sciences sociales."

L’atonalisme. Et après ? Avec Jérôme Ducros au Collège de France.


(0)
775 Vues
0 commentaire
20.12.2012

C'est de son point de vue de compositeur-interprète que Jérôme Ducros compare ici les moyens discursifs du langage tonal et des langages non-tonaux.
Au travers d'exemples nombreux, il finit par donner l’avantage aux premiers, et considère le retour de la tonalité comme inéluctable.

L'irrationalisation de la religion. Avec Roger Pouivet au Collège de France.


(0)
846 Vues
0 commentaire
28.05.2013

Alors que le Christianisme historique défendait une vision fondamentalement rationnelle de la croyance (théologie naturelle), le XXe siècle a vu se développer une approche privilégiant l'expérience et l'émotion contre la raison.
Comment et pourquoi se processus s'est-il accompli ?
Est-il encore possible d'imaginer une conception rationnelle de la religion chrétienne ?

La diversité du domaine des raisons. Avec Pascal Engel au Collège de France.


(0)
574 Vues
0 commentaire
28.05.2013

Avons-nous des raisons différentes de croire, d'agir et de sentir ? Ou pouvons-nous imaginer une rationnalité englobante et définitive qui unifierait ces domaines ?
Dans la lutte qui l'oppose aux penseurs post-modernes adeptes des rationnalités fragmentées et diverses, Pascal Engel défend une position rationaliste et réaliste de notre rapport au monde.