Le bilan de l'indépendance algérienne. Avec Frédéric Pons au Cercle Aristote.


(0)
528 Vues
0 commentaire
22.04.2013

"Qu’avons-nous fait de ces cinquante ans ?" Telle est la question que se posent de nombreux Algériens.
Preuves et témoignages à l’appui, Frédéric Pons explique pourquoi l'Algérie s’est enfoncé dans le marasme depuis l'indépendance de 1962.
Il montre comment une caste militaro-affairiste met l’économie en coupe réglée et se maintient au pouvoir, recourant à des manipulations qui ont culminé pendant la terrible guerre civile des années quatre-vingt-dix, aux cicatrices encore à vif.
C'est donc le vrai bilan de cinquante ans d’indépendance qui nous est ici révélé.

Les Lumières, la ville, la gauche et la droite. Avec Pierre Le Vigan au Cercle Aristote.


(0)
445 Vues
0 commentaire
24.09.2012

Une réflexion sur l'évolution des problèmes d'urbanisme, et sur notre condition moderne de citadin (pour la majorité d'entre nous).

La crise du syndicalisme. Avec Philippe Arondel au Cercle Aristote.


(0)
403 Vues
0 commentaire
27.05.2013

Comment comprendre la crise du syndicalisme français et européen ? Comment expliquer son quasi-ralliement aux thèses néolibérales et son rôle d' "accompagnateur" des réformes euro-libérales ?

Comment la mondialisation a tué l'écologie. Avec Aurélien Bernier au Cercle Aristote.


(0)
626 Vues
0 commentaire
29.10.2012

Le débat scientifique sur la réalité du changement climatique a ses imposteurs. Mais, en matière d’environnement, les plus grandes impostures se situent dans le champ politique.
Lorsque l’écologie émerge dans le débat public au début des années 1970, les grandes puissances économiques comprennent qu’un danger se profile. Alors que la mondialisation du capitalisme se met en place grâce à la stratégie du libre échange, l’écologie politique pourrait remettre en cause le productivisme, l’intensification du commerce international et les délocalisations de l’industrie vers les pays à bas coût de main-d’œuvre. Avant même que la communauté internationale ne se réunisse pour débattre des crises environnementales, les tenants de la mondialisation rédigent les conclusions : aucune mesure de protection de l’environnement ne devra entraver le commerce.
Depuis plus de quatre décennies, depuis que la question environnementale a émergé dans les débats nationaux et dans les préoccupations internationales, un pacte tacite s’est instauré, qui n’a pas manqué de duper : au sein des gouvernements, des institutions internationales, lors des grands sommets, ne seraient prises que des mesures cosmétiques, ne portant pas atteinte au libre échange et à la mondialisation. Il est grand temps de faire tomber les masques et de raconter en détail l’histoire politique, totalement méconnue, qui révèle la supercherie d’une prétendue conversion à l’écologie des grands de notre monde.

Histoire intellectuelle des droites. Avec François Huguenin au Cercle Aristote.


(1)
541 Vues
0 commentaire
01.10.2013

Pourquoi depuis 1789 la droite semble-t-elle impuissante à tenir tête à la gauche sur le plan des idées ? Pourquoi a-t-elle été incapable de lui opposer une véritable alternative ?
François Huguenin retrace l'histoire de ses deux grandes mouvances intellectuelles : une école réactionnaire refusant radicalement la Révolution française et une pensée libérale dont le positionnement s'est avéré plus ambigu.
Une mise en perspective importante pour comprendre la paralysie des forces politiques actuelles et questionner la pertinence du clivage fondateur de notre histoire politique moderne.

Le Nouvel Ordre Mondial, origines et conséquences. Par Pierre Hillard au Cercle Aristote.


(0)
431 Vues
0 commentaire
06.12.2010

Une réflexion sur la généalogie et le devenir de l'idéologie animant une bonne partie de nos élites "occidentales".

Jacques Bainville : une vision de l’histoire. Avec Christophe Dickès au Cercle Aristote.


(0)
610 Vues
0 commentaire
11.02.2010

Un essai de synthèse de la vision historique de Jacques Bainville, en développant les axes les plus marquants de son oeuvre, à savoir le rétablissement de l'idée monarchique, le souci pédagogique et la vision politique chevillée à l'histoire.

La crise de la culture européenne. Avec Françoise Bonardel au Cercle Aristote.


(0)
386 Vues
0 commentaire
18.05.2010

Françoise Bonardel, dont les travaux récents s’orientent vers l'étude des finalités de la culture (identité, sagesse), s'interroge sur la crise de la culture européenne.
A cette issue qui semble fatale, elle propose une troisième voie qui serait proprement européenne : la renaissance spirituelle à travers la "grande culture" de la Renaissance et des Lumières, entre ces deux écueils que sont l’enracinement patriotique et le relativisme d’une société de consommation mondialisée.