Les droites radicales en Europe de 1900 à 1960. Avec Philippe Conrad, Dominique Venner, Pierre de Meuse, Olivier Dard et Alain de Benoist sur Radio Courtoisie.


(1)
1606 Vues
0 commentaire
11.09.2012

Qu’est-ce que notre époque peut retirer des exemples et des échecs des "droites radicales" européennes d’autrefois ?
Il en subsiste le souvenir d’un élan héroïque pour s’arracher aux pesanteurs du matérialisme, aux lois de l’économie. Un élan poétique vers un horizon de grandeur et de beauté.
Cela peut subsister dans des cœurs ardents, non pour imiter ce qui ne sera plus, mais pour inspirer de nouvelles énergies.

Maurice Barrès (1862-1923). Avec Olivier Dard et Michel Leymarie sur Canal Académie.


(0)
1019 Vues
0 commentaire
18.09.2011

Figure du nationalisme français, Maurice Barrès acquit rapidement une autorité intellectuelle dans les premières décennies de la 3 République. Son influence sur sa génération fut réelle, c'est pourquoi on en fit le Prince de la jeunesse.
En effet, à droite de l'échiquier politique, cette figure semble incontournable. Nénamoins, il serait erroné d'en faire un doctrinaire, tant les facettes de sa personnalité et de son champ intellectuel sont nombreuses.
Il fut un passeur, à la différence d'un Maurras chez qui on aboutissait dans l'ordre des idées.
Le barrésisme -si barrésisme il y a- est en quelque sorte "un château à plusieurs ailes et aux multiples tours (…) plutôt qu’une bâtisse construite par l’auteur suivant des plans rigoureusement ordonnés".
C'est dire la complexité de cette oeuvre littéraire et politique que décortiquent ici Olivier Dard et Michel Leymarie.

Emission "Un jour dans l'Histoire", menée par Christophe Dickès.

Le boulangisme. Avec Jean Dartois sur Radio Résistance.


(0)
834 Vues
0 commentaire
27.01.2010

Cette émission raconte l'épisode complexe que fut le boulangisme (1886-1891), mouvement politique qui menaça directement la Troisième République.
L'historien Jean Dartois nous relate l'histoire de l'émergence politique du général Georges Boulanger, l'espoir qu'il pu susciter en incarnant la figure de l'homme providentiel si chère à l'histoire de France en synthétisant certains aspects du nationalisme et du socialisme, jusqu'à la chute finale, sans gloire.