Christianisme et identité de l'Europe. Avec Winfried Wuermelin au Cercle de l'Aréopage.


(0)
316 Vues
0 commentaire
15.12.2014

Face à une nouvelle Europe qui s'organise, les chrétiens, pourtant largement majoritaires, se confinent souvent timidement à leurs clochers, paroisses, diocèses ou nations.
L'association dans laquelle milite Winfried Wuermelin veut aider à rassembler les chrétiens de toute l'Europe, à expérimenter des formes de coopération chrétienne traversant les frontières :
 1. dans les domaines intellectuel et médiatique
 2. dans le domaine caritatif
 3. dans le domaine religieux
Chaque fois des groupes de composition internationale se forment autour de chacune de ces activités : ce sont des cellules vivantes pour la future Europe chrétienne à (re)bâtir, ce qui représente une action commune d'envergure à mettre en place !

Pierre-Yves Rougeyron : grand entretien pour le Bréviaire des Patriotes.


(0)
533 Vues
0 commentaire
11.2015

Dans cet entretien où Pierre-Yves Rougeyron passe en revue l'actualité du mois d'octobre 2015, les sujets suivants sont abordés : le souverainisme et Hollande, Air France, la racialisation du débat, Philippe Verdier licencié, Hollande hué à la Courneuve, le rapport de force avec les gens du voyage, un tour d'horizon géopolitique (États-Unis, Syrie, Pologne, Allemagne, Turquie, Asie) et une réponse au droitards !

La France en voie de disparition. Avec Marie-France Garaud sur France Culture.


(0)
443 Vues
0 commentaire
20.08.2015

Trop peu de personnes ne s’en sont pas rendu compte: la France en tant que telle n’existe plus.
Ex-députée européenne, ancienne conseillère de Jacques Chirac et Valery Giscard d’Estaing, candidate à l’élection présidentielle de 1981, Marie-France Garaud nous livre son analyse sur le cas français.

Le Traité transatlantique, ses enjeux et ses menaces. Avec Michel Drac et Maurice Gendre pour E&R à Lille.


(0)
362 Vues
0 commentaire
12.09.2015

Si on considère que le mondialisme est le stade suprême de l'impérialisme, il faut envisager le Traité transatlantique comme l'aboutissment d'un des segments du mondialisme, en l’occurrence l'occidentalisme.
Alors pourquoi lutter contre le Traité transatlantique ? En effet, et malgré les mises en gardes provenant de différents milieux, il semble évident que nous n’empêcherons pas l’adoption de ce traité, s’il doit être adopté. La décision sera prise au plus haut niveau, et n’aura évidemment rien de démocratique. 
Mais en informant la population, nous nous préparons à rebondir politiquement et culturellement sur les conséquences d’une éventuelle adoption, ce qui pourrait d’ailleurs peser indirectement sur le contexte général au sein duquel notre classe dirigeante devra définir ses choix.

Pierre-Yves Rougeyron : grand entretien pour le Bréviaire des Patriotes.


(0)
564 Vues
0 commentaire
10.2015

Dans cet entretien où Pierre-Yves Rougeyron passe en revue l'actualité du mois de septembre 2015, les sujets suivants sont abordés : Michel Onfray, Jacques Sapir, Eric Zemmour, le front anti-euro, la crise migratoire et l'attitude allemande, l'affaire Morano, 1789 cause de tous les maux ?, l'intervention russe en Syrie, l'Arabie saoudite, le Japon, et la fin de l’argent liquide.

Les idées de Fritz Fischer. Avec Arndt Weinrich au Musée de la Grande Guerre de Meaux.


(0)
359 Vues
0 commentaire
08.2013

Depuis la guerre elle-même, les historiens s’interrogent sur les origines de la Grande Guerre. A posteriori, tant de morts pour des raisons si mal identifiées interpellent. Des vagues successives d’explications ont été avancées depuis les années vingt. Tour à tour et selon les courants de pensée, les causes économiques, politiques ou culturelles ont été mises en avant, révélant toujours des insatisfactions quant au processus d’entrée dans la guerre en août 1914.
Cette conférence se donne pour but d’éclairer les origines de la guerre en adoptant le regard de l'historien allemand Fritz Fischer, tel qu'il l'a exprimé de manière retentissante dans son livre de 1961 Les Buts de guerre de l'Allemagne impériale.

Cette rencontre s'est tenue à l'occasion de la première Université d'été du Musée de la Grande Guerre de Meaux, en partenariat avec l'Association des professeurs d'histoire-géographie.

Réflexion sur la russophobie. Avec Guy Mettan aux Chroniques de la Vieille Europe sur Radio Courtoisie.


(0)
459 Vues
0 commentaire
23.06.2015

Pourquoi les États-Unis et l'Europe détestent-ils tant la Russie ? Alors que la Russie ne représente plus une menace, que ses missiles ne sont plus pointés sur Berlin, que, fait sans précédent dans l'histoire, elle a dissous son empire sans effusion de sang, rendu leur liberté aux pays occupés d'Europe centrale et permis l'indépendance pacifique de quinze nouveaux États, la haine et le dénigrement de la Russie atteignent des proportions inouïes dans les médias, les cercles académiques et les milieux dirigeants occidentaux.
Pour comprendre cet acharnement, devenu hystérique avec la crise ukrainienne, Guy Mettan remonte loin dans l'histoire, jusqu'à l'empereur Charlemagne. Il examine sans tabou ni a priori les lignes de forces religieuses, géopolitiques et idéologiques dont se nourrit la russophobie occidentale. Et démonte les ressorts du discours antirusse et anti-Poutine qui ont pour effet de repousser toujours plus loin les chances d'une vraie réconciliation.

Autopsie d'un désastre économique. Avec Norman Palma au Cercle Aristote.


(0)
771 Vues
0 commentaire
09.03.2015

La France perd une usine par semaine, et celles créées ont de moins en moins de salariés, 49 en moyenne en 2014 contre 84 en 2012.
Si aujourd’hui les commentateurs admettent que la France est la grande perdante de l’industrie européenne depuis 1990, ils se gardent bien d’en détailler les causes.
Et parmi les causes principales il y a l’euro qui a permis à l’Allemagne d’utiliser le sous-développement de l’Europe de l’est pour ruiner les industries du continent. Aujourd’hui la stratégie allemande se retourne contre tous les Etats de la zone euro et particulièrement contre la France.
Pour reconstruire il nous faudra affronter cette question : comment en sommes-nous arrivés là ?