Pourquoi les Occidentaux ne savent plus gagner les guerres. Avec Gérard Chaliand sur Radio Courtoisie.


(0)
201 Vues
0 commentaire
27.06.2016

Depuis le retrait du Vietnam, le bilan militaire de la puissance américaine et de ses alliés occidentaux est sans conteste négatif : conflits coûteux, résultats militaires médiocres, conséquences politiques désastreuses.
Conjuguant l’histoire, la géopolitique et l’observation du terrain, Gérard Chaliand rappelle quels étaient les ingrédients de la victoire – et donc les raisons actuelles de l’échec, notamment au Moyen-Orient.
Voulons-nous vraiment gagner nos guerres ? À quel prix ?

Emission du "Libre Journal de Roger Saboureau".

Une analyse du Politiquement Correct. Avec Henri Hude au Collège des Bernardins.


(0)
234 Vues
0 commentaire
04.11.2009

Henri Hude, professeur à l'Ecole Saint-Cyr Coëtquidan, nous propose une analyse du politiquement correct considéré comme un fait universel de la pression sociale. Celui-ci se caractérise par une pression à la fois contrôlable et excessive, tendant à inculquer des conceptions en parties utopiques et aboutissat à un déni de soi-même.
Il convient de voir alors comment fonctionne le politiquement correct et le principe d’autonomie ainsi que sa relation avec le libéralisme.

La guerre et nous. Avec François-Bernard Huyghe chez Régis Debray sur France Culture.


(0)
123 Vues
0 commentaire
02.09.2016

Qu’en est-il du fait guerrier aujourd’hui, et au-delà des strictes questions de défense, des rapports de force dans le monde ? Et quel est le rôle des think tanks dans la conduite des conflits ?

Emission "Les Discussions du soir", animée par Régis Debray.

Les conséquences du Congrès de Vienne pour l'Europe. Avec Thierry Lentz pour l'Institut Pierre Werner à Neumünster.


(0)
166 Vues
0 commentaire
10.06.2015

Cela fait maintenant deux siècles que le Congrès de Vienne, cette réunion diplomatique entre les grandes puissances européennes, à la fin de la période napoléonienne, jeta les bases de l’ordre européen d’aujourd’hui.
Mais quelles perspectives offre ce nouvel ordre international, notamment en matière de prévention des conflits, voire de répression des mouvements d’émancipation ? Quelles réformes de l’époque révolutionnaire ont eu des effets durables, malgré le climat de restauration imposé par les puissances européennes après la fin de Grand Empire ?
C'est Thierry Lentz, grand spécialiste du Premier Empire et de la Restauration, qui nous montre que ce congrès visa à construire une nouvelle Europe. Dans une ample machinerie diplomatique composée de centaines de délégations, le français Talleyrand saura manœuvrer en faveur des intérêts de son pays.
La résurgence napoléonienne des Cent-Jours vint pourtant compromettre le cours favorable des négociations et le congrès restera, du point de vue français, un souvenir peu glorieux. Est-ce cependant réellement le cas ?

L'affaire Tarnac et les mécanismes de contrôle et de répression de l'Etat francais. Avec Jean-Claude Paye sur Radio Béton.


(0)
168 Vues
0 commentaire
20.02.2009

Le 11 novembre 2008, les policiers français ont procédé à la spectaculaire interpellation d’un groupe de "terroristes présumés" dans un petit village de Corrèze. Deux mois plus tard, il apparaît qu’il s’agit en réalité de jeunes gens réfractaires à la société de consommation et de surveillance, et que l’instruction ne dispose d’aucune preuve à charge.
Le sociologue Jean-Claude Paye, qui étudie depuis plusieurs années la dérive autoritaire des sociétés occidentales, analyse cet étrange usage des lois anti-terroristes...

La puissance militaire de la France en questions. Avec Henri Bentégeat chez Régis Debray sur France Culture.


(0)
165 Vues
0 commentaire
18.11.2016

Pourquoi assiste-t-on, de nos jours, à l’effacement de l’institution militaire en France ? Pour en parler, Régis Debray reçoit Henri Bentégeat, général d'armée et ancien chef d’état-major des armées françaises.
Car l'armée, en plus des récentes dérives technocratique et économissiste, vit une époque marquée par l'occultation des valeurs traditionnelles liées à la guerre.
Dans ces conditions, que peut-on attendre de cette institution traditionnelle et républicaine par excellence qu'est l'armée française ?

Emission "Les Discussions du soir", animée par Régis Debray.

Les stratégies masquées de la guerre. Avec Daniele Ganser à l'Anti-Zensur-Koalition.


(0)
205 Vues
0 commentaire
26.07.2014

Dans son livre Les Armées secrètes de l’OTAN Daniele Ganser démontre que des attentats, comme des "guerres contre le terrorisme", peuvent être manipulés.
Il convient alors de ne pas céder aux instrumentalisations visant à susciter la peur, car la stratégie de la tension est bien une réalité.
Pour preuve, durant 50 ans et dans le cadre de leur guerre contre le communisme, les États-Unis se sont appuyés sur l’OTAN pour organiser en Europe des attentats meurtriers qu’ils ont faussement attribués à divers groupuscules d'extrême-gauche.
Cette stratégie, et bien d'autres, visant à susciter la peur pour ensuite justifier de nouvelles guerres, sont toujours à l’oeuvre

La Terreur. Avec Jean-Clément Martin sur France Inter.


(0)
190 Vues
0 commentaire
30.11.2010

"Les têtes tombaient comme des ardoises." (Fouquier-Tinville, accusateur public du Tribunal Révolutionnaire)
C'était en septembre 1793. Plus de quatre ans après la prise de la Bastille, la Révolution française basculait dans l'horreur.
Alors que la France était menacée à l'extérieur par la guerre contre les plus grandes puissances européennes, et à l'intérieur par l'insurrection de plusieurs départements, les députés de la Convention décidaient de prendre des mesures d'exception. Après avoir suspendu la Constitution de la 1ère République jusqu'à la paix, confié la réalité du pouvoir à un Comité de Salut Public dominé par les éléments les plus durs de la Révolution, et créé un Tribunal révolutionnaire, ils votaient une loi incroyable : la loi des suspects.
Proposée à la Convention par Robespierre et Saint Just le 17 septembre 1793, elle allait permettre pendant dix mois, de guillotiner des milliers d'hommes et de femmes suspectés d'être des adversaires de la Révolution.
Patrice Gélinet revient sur cet épisode en compagnie de Jean-Clément Martin, dans le cadre de l'émission "2000 ans d'histoire".