Russie : la guerre contre l'Occident collectif. Avec Jean-Robert Raviot pour la Nouvelle Action Royaliste.


(0)
318 Vues
0 commentaire
11.05.2022

Docteur en sciences politiques, professeur de civilisation russe contemporaine, Jean-Robert Raviot étudie et explique la logique du pouvoir en Russie, ainsi que ses divers courants d'opposition, depuis l'effondrement de l'URSS.
Et alors qu'une "opération spéciale" a été lancée en Ukraine, il s'attache ici à restituer la logique de cette guerre ainsi que que ses conséquences présentes et futures sur le système politique russe.

Sanctions contre la Russie : vers le chaos économique ? Avec Jacques Sapir pour Livre Noir.


(0)
252 Vues
0 commentaire
05.2022

Et si l'Europe était la grande perdante des sanctions contre la Russie ? Et la Chine la grande gagnante ?
Pour y répondre, et revenir sur l'impact concret de ces sanctions sur l'économie en Europe, l'économiste et spécialiste de la Russie Jacques Sapir nous brosse un tableau géopolitique des conséquences probables de ce conflit aux dimensions ouvertes et larvées.

Émission "Carnets de guerre", animée par Erik Tegner.

Guerre et science : un pacte indéfectible ? Avec Dominique Pestre à la Cité des sciences.


(0)
299 Vues
0 commentaire
2005

Entre la science et la guerre, l'alliance est ancienne. Certes, les sciences font souvent l'objet d'applications pratiques, pour le meilleur ou pour le pire, mais selon une opinion répandue, elles constitueraient des connaissances déconnectées de toute intervention. On peut se demander si cette perception n'est pas infiniment trompeuse.
Pour qui regardent les choses telles qu'elles furent historiquement, les sciences apparaissent plutôt comme des systèmes de savoirs et de pratiques visant à maîtriser le monde naturel et humain, visant certes à comprendre la nature, mais aussi, et indissociablement à agir sur elle, à la modifier - et à faire la guerre.

1918 et la Grande Guerre. Avec Dominique Venner, Rémy Porte, Bernard Lugan et Pierre de Meuse sur Radio Courtoisie.


(0)
461 Vues
0 commentaire
13.11.2008

Le XXème siècle, mort en 1989, a vu le jour entre 1914 et 1918, fils de l'horreur et de l'imposture. La "Grande Guerre", cette catastrophe européenne, fut déclenchée et conduite par des barbons très convenables au nom des "valeurs éternelles" de la personne humaine, du droit, de la patrie et de la civilisation. Des tueries sans nom, la liquidation de générations entières de jeunes hommes, la naissance à l'Est de la tyrannie communiste, la destruction d'équilibres séculaires irremplaçables, le charcutage inique des nations d'Europe centrale pour complaire aux utopies ou aux ambitions de visionnaires égarés, sans oublier l'enfantement, vingt ans plus tard, d'un nouvel holocauste pire encore : voilà de quoi a accouché l'ère bourgeoise triomphante, héritière satisfaite de 1789.

Émission du "Libre Journal des historiens", animée par Philippe Conrad.

L'emprise, la France sous influence ? Avec Marc Endeweld sur ThinkerView.


(0)
325 Vues
0 commentaire
17.02.2022

Dans un monde néolibéral où tous les coups sont permis, la France n'a plus d'alliés, seulement des concurrents ; sur tous les terrains, ses positions sont contestées. Et Emmanuel Macron semble perdu, lui qui avait pourtant promis de restaurer l' "autonomie stratégique" du pays et de "relocaliser" ses industries. Nos élites se sont progressivement vendues aux plus offrants, au point qu'elles sont sous l'emprise d'intérêts étrangers, parfois contradictoires.
Airbus, Alstom, Areva, EDF : les industries stratégiques françaises sont au coeur d'une guerre économique brutale face aux États-Unis, à la Chine et à la Russie, où les batailles se gagnent à coups d'interventions de barbouzes, d'avocats et de banquiers d'affaires. Parasité par des réseaux français qui se court-circuitent ou qui jouent le jeu d'autres puissances par intérêt personnel, la France se montre incapable de se défendre contre ses "alliés", qui ont pourtant ouvertement déterré la hache de guerre.
Un travail riche en révélations sur les scandales diplomatiques récents (Pegasus, crise des sous-marins en Australie, etc.) et sur les principaux acteurs qui en tirent les ficelles.

Ukraine-Russie : enjeux, pensées et perspectives d'un conflit. Avec Pascal Lassalle et Roubachoff sur Méridien Zéro.


(0)
493 Vues
0 commentaire
02.2022

Depuis une semaine, l'actualité internationale est entièrement occupée par la guerre qui fait rage en Ukraine. Et alors que les passions prennent souvent le pas sur la réflexion, les différents intervenants tentent de produire une analyse des enjeux et des perspectives du conflit.
OTAN, Ukraine, Russie, Europe : autant d'acteurs engagés dans un conflit complexe sur lequel il est plus que jamais nécessaire de poser un regard non-conforme.

Émission "La Méridienne", animée par PGL.

Ukraine, guerre ou manipulation de masse ? Avec Romain Bessonnet pour le Cercle Aristote.


(0)
562 Vues
0 commentaire
14.02.2022

Suite au non-respect du protocole de Minsk par la partie ukrainienne -implicitement validé par la France et l'Allemagne, pourtant garants de l'application de l'accord-, la Russie a acté que la stabilité du continent européen était compromise.
Quelque jours seulement avant que l'Ukraine ne soit envahi par la Russie, le spécialiste du monde russe et de l'espace post-soviétique Romain Bessonnet nous donne un apperçu de l'état du rapport de forces dans la région et des parties impliquées, alors qu'une nouvelle guerre froide semble se profiler à l'horizon.

Vers l'Autodéfense : le défis des guerres intérieures. Avec Bernard Wicht pour le Cercle Aristote.


(0)
290 Vues
0 commentaire
06.12.2021

Depuis la fin du XXe siècle, le capitalisme financier triomphant a vidé les Etats de leur substance, les empêchant de remplir leur fonction de protection de leurs populations. Dans l'espace laissé vide, une violence anarchique et capillaire s'est engouffrée. N'étant plus canalisée par le monopole étatique, elle se traduit par un continuum de guerres internes se déroulant au sein même des sociétés. Ce n'est plus l'Etat, mais l'individu qui est dorénavant l'acteur de la guerre.
Bernard Wicht nous emmène ainsi sur les traces de l'autodéfense et de son articulation lorsque le citoyen n'est plus un soldat, mais un simple contribuable, autrement dit, un "homme nu" coincé entre les dérives de l'Etat-policier et le pouvoir arbitraire des nouveaux barbares (narco-gangs, groupes armés, terroristes). Il s'efforce alors de mettre en évidence les ressorts de cette autodéfense dont dépend aujourd'hui notre destin.